Vos enfants, ont-ils besoin d'une assurance supplémentaire lorsqu’ils partent en camp?

Les vacances de Pâques approchent à grands pas. Ceci signifie également que plusieurs milliers d'enfants vont partir en camp à nouveau. Les options ne manquent pas: camps d'aventure avec le mouvement de jeunesse, vacances sportives, plaines de jeux… Malgré le grand dévouement des moniteurs, un accident n'est jamais exclu cependant. Vos enfants, sont-ils suffisamment assurés dans ce cas?

Qu'il s'agisse d'une activité d’un jour ou d'une semaine sur place, le camp jeunesse est l'un des temps forts de l'année pour de nombreux enfants. Ils y apprennent à développer leurs compétences sociales et à devenir plus autonomes. Ils peuvent se salir et jouer les casse-cou. Bien que les accompagnateurs mettent tout en œuvre pour permettre à vos enfants de jouer et d'apprendre en toute sécurité, les choses peuvent toujours mal tourner, tout comme à la maison d’ailleurs.

 

L'organisation prévoit des couvertures étendues

Via la police standard, les membres des grands mouvements de jeunesse (tels que les scouts) sont déjà assurés en ce qui concerne leur responsabilité civile, leurs propres dommages corporels et (dans la plupart des cas) l'assistance juridique, selon Assuralia, l’Union professionnelle des compagnies d'assurances. Ces polices sont également d'application durant les camps. Par ailleurs, le mouvement de jeunesse peut prévoir des assurances temporaires qui étendent les couvertures. Il en va de même pour d’autres organisateurs reconnus de camps de vacances.

 

Vos propres assurances pour une protection supplémentaire

En général, ces extensions sont plafonnées à un certain montant et peuvent également avoir des restrictions en ce qui concerne les accidents à l'étranger. Elles prévoient une bonne assurance de base, mais vous avez toujours intérêt à vérifier si ces polices répondent entièrement à vos besoins. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez compléter ces couvertures par des assurances individuelles que vous contractez vous-même auprès de votre assureur. Ci-dessous, nous avons mentionné quelques options.

- La loi n’oblige pas les parents à contracter une assurance familiale, mais cette dernière est recommandée. Elle interviendra au cas où vous ou un membre de votre ménage (vos enfants dans ce cas-ci) auriez causé à des tiers des dommages dont vous devriez payer les frais autrement.

L'assurance contre les accidents corporels interviendra au cas où vos enfants auraient subi un accident.

L'assurance assistance voyage pourrait compléter de manière utile l'assurance dont l'organisation du camp dispose. Comme exemple, Assuralia mentionne qu'une telle police indemnisera également vos frais de transport et de séjour au cas où vous souhaiteriez rendre visite à vos enfants à l'hôpital suite à un accident.

- L'assurance assistance juridique peut vous aider, ainsi que les membres de votre ménage, en cas de litiges juridiques.

Comme mentionné ci-dessus, il est fort probable que plusieurs sinistres sont déjà couverts par l'assurance du camp. Afin d’éviter les doubles assurances, vous avez intérêt à contacter les organisateurs avant de souscrire des polices supplémentaires.

 

source: guide-épargne.be