Que devez-vous faire en cas de dégâts des eaux?

Etes-vous victime des pluies torrentielles et des inondations? Dans la plupart des cas, vous pouvez faire appel à un assureur et/ou au Fonds des calamités.

Etes-vous victime des pluies torrentielles et des inondations? Dans la plupart des cas, vous pouvez faire appel à un assureur et/ou au Fonds des calamités.

Depuis 2007, la couverture contre les catastrophes naturelles telles que les inondations est reprise obligatoirement dans l'assurance incendie. Ceux qui ont contracté une telle police –95% des Belges l’ont fait –, sont donc également assurés contre les inondations. Avez-vous subi des dégâts des eaux? Contactez votre courtier ou votre assureur! Prenez suffisamment de photos. En effet, non seulement les dégâts sont couverts, mais également les frais liés au nettoyage.

Etes-vous locataire? Dans ce cas, vous devez informer le propriétaire de votre habitation dans les meilleurs délais. Ses dégâts seront indemnisés par l'assurance incendie liée à cette habitation. Si vous avez une assurance incendie, vous pouvez déclarer à votre assureur les dégâts causés à votre mobilier.

Aviez-vous du matériel à l'extérieur, par exemple dans votre jardin? Dans ce cas, celui-ci n'est en général pas couvert par l'assurance, sauf s’il a été spécifiquement repris dans la police.

Si vous n'aviez pas garé votre voiture dans votre garage, elle n'est pas non plus couverte par votre assurance incendie. Au besoin, vous pouvez faire appel à votre assurance omnium. Si vous avez uniquement une assurance responsabilité civile, votre assureur n'interviendra pas.

D’ailleurs, vous ne devez plus vous adresser au Fonds des calamités pour les dégâts causés par les inondations. Ce fonds n'intervient plus à ce niveau-là, mais il y a 2 exceptions. La première exception: si vous pouvez démontrer qu'au moment du sinistre, vous aviez droit au revenu d’intégration ou à une aide financière similaire et que vous n'aviez donc pas les moyens financiers nécessaires pour contracter une assurance incendie. Vous devez prouver ceci à l’aide d’une attestation du CPAS. La deuxième exception: si vous avez subi des dégâts à des biens ‘non assurables’ et que les autorités reconnaissent l'inondation comme une catastrophe naturelle. Vos véhicules qui n'étaient pas protégés par un garage ou un carport, pourront également bénéficier de cette dernière réglementation. Toutefois, le Fonds des calamités applique une franchise de 500 euros.

source: guide-épargne.be