Que devez-vous savoir si vous voulez commencer à épargner pour votre pension?

Envisagez-vous de commencer à épargner pour votre pension cette année-ci? Dans ce cas, vous devez immédiatement faire quelques choix importants. Voulez-vous le faire via une banque ou via une compagnie d'assurances? Et à l’aide de quelle formule?

Plus de 3 millions de Belges épargnent pour leur pension. Environ la moitié d’entre eux le font via un fonds d'épargne-pension auprès d'une banque; l'autre moitié via une assurance épargne-pension auprès d'une compagnie d'assurances.

Ces 2 formules partent du même principe: vous pourrez verser de l'argent entre l'âge de 18 ans et l'année de votre 64ème anniversaire. Cet argent sera investi par la banque ou la compagnie d'assurances. En principe, elle le fera jusqu'à votre retraite. Un retrait anticipé est possible, mais n’est pas recommandé.

En outre, le gouvernement encourage l'épargne-pension. Un versement maximal de 990 euros vous donnera droit à une réduction d'impôt de 30% sur le montant versé, aussi bien avec un fonds d'épargne-pension (banque) qu’avec une assurance épargne-pension (compagnie d'assurances). Si vous versez un montant entre 990 et 1.270 euros, votre avantage fiscal sera réduit à 25%. Ceux qui versent 990 euros, devront payer 297 euros d'impôts en moins. Ceux qui versent 1.270 euros, devront payer 317,50 euros en moins. 

 

Quelle est la différence entre un fonds d'épargne-pension et une assurance épargne-pension?

Ceux qui épargnent pour leur pension via une banque, optent automatiquement pour une formule selon laquelle leurs versements seront investis dans un fonds d'investissement. A son tour, ce dernier investira les montants perçus dans des actions et des obligations, entre autres. Sa valeur fluctuera donc en fonction des marchés financiers. Lorsque les marchés seront favorables, le capital sera augmenté. Lorsque les marchés seront défavorables, le capital perdra de sa valeur.

Souvent, les banques proposent plusieurs fonds d'épargne-pension. Certains fonds investissent plus dans les actions que d'autres. Par conséquent, certains fonds dépendent plus de l'évolution du marché boursier que d'autres. Ceci n'est pas nécessairement une mauvaise chose. Ceux qui épargnent pour leur pension, doivent le faire avec de l'argent dont ils pourront se passer jusqu'à l'âge de la retraite; ainsi, ils auront le temps de surmonter une éventuelle baisse du marché boursier.

En général, ceux qui épargnent pour leur pension via une compagnie d'assurances, optent pour une assurance épargne de la branche 21. Il s'agit d'une formule avec un taux de base garanti. Ce dernier pourra être complété par une participation aux bénéfices si la compagnie parvient à investir les versements en faisant des bénéfices supplémentaires et si ses résultats financiers le permettent. Autrement dit: vous ne pourrez plus perdre ce que vous aurez épargné à un certain moment, même pas au cas où les marchés boursiers seraient à la baisse.

Par ailleurs, le capital d'une assurance épargne-pension de la branche 21 sera garanti jusqu'à 100.000 euros par le gouvernement au cas où la compagnie d'assurances ferait faillite. Cette protection de 100.000 euros est d'application pour tous vos contrats de la branche 21 auprès de cet assureur. Ainsi, cette formule convient à ceux qui optent pour plus de certitude.

Toutefois, vous pouvez également opter pour une formule d'investissement auprès d'une compagnie d'assurances. Dans ce cas, vous contractez une assurance investissement de la branche 23. Il s’agit de l'alternative en matière d'assurance pour un fonds d'épargne-pension bancaire. Cette formule dépend également de l'évolution des marchés boursiers.

Finalement, il y a les assurances de la ‘branche 44’. Dans ce cas, vous combinez une formule de la branche 21 avec une formule de la branche 23. Elle vous permettra de passer d'une approche à l’autre durant votre carrière.

 

Votre formule d’épargne-pension, comment est-elle imposée?

Le rendement final de votre formule d’épargne-pension dépendra également de l'impôt que vous devrez payer à ce moment-là.

Si vous commencez à épargner pour votre pension avant votre 55ème anniversaire, votre montant épargné sera imposé le jour de votre 60ème anniversaire. Dans ce cas, vous paierez 8% d’impôt.

Si vous avez opté pour un investissement dans un fonds d'épargne-pension auprès d'une banque, vous serez imposé(e) en fonction d’un montant fictif. A cet effet, le fisc suppose que chaque versement vous ait rapporté 4,75% sur base annuelle, même si ce n’est pas le cas en réalité. Si vous avez effectivement obtenu un rendement plus élevé, ceci jouera en votre faveur. Si vous n'avez pas obtenu le rendement de 4,75%, il s’agira d’un revers considérable. En ce qui concerne les versements effectués avant 1992, le rendement fictif utilisé par le fisc s’élève même à 6,25%!

Avez-vous opté pour une assurance épargne de la branche 21? Dans ce cas, l'impôt sera calculé en fonction du capital et du taux garanti. Les éventuelles participations aux bénéfices seront exonérées.

En ce qui concerne les assurances investissement de la branche 23, l’impôt de 8% sera calculé sur la réserve (la valeur de l'assurance à ce moment-là).

Après votre 60ème anniversaire, vous pourrez continuer à effectuer des versements dans votre fonds d'épargne-pension ou assurance épargne-pension jusqu'au 31 décembre de l'année de votre 64ème anniversaire. Les versements que vous effectuerez dans ce cas vous donneront encore toujours droit à une réduction d'impôt, mais ne seront plus imposés.

Si vous commencez à épargner pour votre pension à l'âge de 55 ans ou plus, l'impôt ne sera retenu que le jour du 10ème anniversaire de votre contrat. Dans ce cas, vous ne bénéficierez pas de l’exonération d'impôt entre votre 60ème anniversaire et la date du retrait. 

 

Tenez également compte des frais

Aussi bien les fonds d’épargne-pension que les assurances épargne-pension impliquent des frais. Ces 2 formules facturent des frais d'entrée. En ce qui concerne les fonds d'épargne-pension, ces frais s’élèvent à 3% en général. Une assurance épargne-pension implique des frais d'entrée plus élevés. Auprès de la plupart des assureurs, ils s’élèvent à 4-7%.

Des frais de gestion annuels sont liés aux fonds d'épargne-pension. En général, ils varient entre 0% et 1,5%.

 

Voulez-vous changer de formule?

A tout moment, vous pourrez mettre fin à votre formule d’épargne-pension actuelle et opter pour une autre formule. Toutefois, sur base annuelle, vous ne pourrez déduire fiscalement vos versements que dans 1 seule formule.

En revanche, vous ne pouvez pas transférer vers une autre formule le capital que vous avez déjà constitué avec une première formule, mais vous pouvez décider de ne pas y toucher.

Toutefois, vous pouvez transférer votre fonds d'épargne-pension auprès d'une banque vers un autre fonds d'épargne-pension auprès de cette même institution ou d’une autre institution. Ceci vous permettra d'opter pour une formule avec moins d’actions et donc avec des fluctuations moins considérables au fur et à mesure que vous vous rapprocherez de l'âge de la retraite.

 

A quel moment pouvez-vous retirer l’argent de votre formule d’épargne-pension?

Vous pouvez laisser vos avoirs dans votre fonds d'épargne-pension jusqu'au moment où vous jugerez opportun de les retirer. Ceci est pratique au cas où vous vous attendriez à un redressement boursier.

Ce n'est pas le cas avec un contrat d'assurance. Le paiement sera effectué à sa date d'expiration.

Vous pouvez également retirer par anticipation l’argent de votre formule d’épargne-pension. Si vous le faites avant votre 60ème anniversaire, vous serez imposé(e) au taux de 33%, ce que vous devriez éviter.

source: guide-epargne.be